moyen de paiement : femme qui tient son porte-feuille et une carte bancaire dans ses mains
  • Services
  • 3 minutes

Lexique complet du paiement par carte bancaire

Au cours de la dernière décennie, la carte bancaire s’est solidement implantée dans l’Hexagone. Selon une récente étude, c’est le moyen de paiement privilégié par 84 % des Français lors de transactions en ligne¹, requérant alors une adaptation de la part des e-commerçants.

 

Au-delà de leur fonction première de paiement, les cartes évoluent en proposant des services encore étendus qu’auparavant. Entre assurances, programmes de fidélité ou autres, ces nouvelles fonctionnalités transforment les cartes bancaires en outils polyvalents, devenant ainsi de véritables compagnons financiers du quotidien.

 

Compte tenu de la spécificité et parfois de la complexité de l’activité, nous vous mettons à disposition un lexique complet afin de mieux appréhender le jargon propre au paiement par carte.

Quelques chiffres liés à l'utilisation de la carte bancaire en France

Parmi les moyens de paiement disponibles, la carte bancaire se démarque nettement, représentant plus de 60 % du volume total des paiements scripturaux en France. Cette tendance ascendante est observable sur la dernière décennie par le biais d’une progression de 22 %² du nombre de cartes émises depuis 2012, atteignant même 73,9 millions en 2021. Cette croissance s’explique par l’adoption rapide de nouvelles méthodes de paiement par carte.

 

Introduit en 2012 et favorisé par de nombreux ajustements réglementaires, le paiement sans contact est devenu un choix privilégié pour de nombreuses transactions de faible montant. Plus 6 /10 transaction physiques sont réalisées de cette manière³, démontrant son intégration majeure dans les habitudes de paiement des consommateurs.

 

L’utilisation du paiement par carte bancaire via les mobiles connaît également une croissance exponentielle, avec des augmentations de 177 % en 2021 et de 137 % en 2022³.

Lexique intégral du paiement par carte

Retrouvez ci-dessous les définitions de tous les termes utilisés lors d’encaissements par carte bancaire.

Carte bancaire

Moyen de paiement émis par une institution financière permettant d’effectuer des transactions financières, par la voie électronique. Souvent liées à un compte bancaire, ces cartes peuvent être utilisées pour régler des achats en ligne ou en magasin.

 

Il existe 2 types de cartes bancaires :

  • Carte de débit: Le compte bancaire du titulaire de carte est débité du montant des achats, directement après le paiement.
  • Carte de crédit: Carte pourvue d’une ligne de crédit, permettant au titulaire de carte de réaliser des transactions dans la limite d’un montant maximal, défini en amont. Ces transactions constituent une dette, que le titulaire devra rembourser la période suivante.

Transaction

Action de réaliser un paiement à l’aide d’une carte bancaire. Cette opération implique le transfert électronique de fonds du compte du titulaire de la carte vers celui du commerçant pour l’achat de biens ou de services.

Contrat monétique

Accord passé entre une banque / prestataire de services de paiement et un marchand souhaitant accepter des paiements par carte bancaire. Ce contrat établit les droits, les responsabilités et les obligations de chaque partie en ce qui concerne l’acceptation des paiements par carte, les frais associés, la sécurité des transactions…

Carte de domiciliation

Carte délivrée au marchand, suite à la souscription d’un contrat monétique avec une banque. Distincte d’une carte bancaire, elle permet le paramétrage du TPE physique, grâce aux 7 chiffres qui y figurent. Au quotidien, elle est utile en cas d’annulation de paiement ou de procédure de remboursement client.

Terminal de paiement électronique (TPE)

Appareil électronique utilisé par les commerçants pour accepter les paiements par carte. Il permet de lire les informations de la carte bancaire (sur la piste magnétique ou dans la puce électronique) et de transmettre les données des transactions aux banques à des fins de vérification de plafond de carte et de règlement.

Paiement sans contact

Méthode de paiement par carte bancaire permettant aux consommateurs de régler physiquement des transactions, en approchant simplement leur carte d’un TPE équipé de la technologie NFC. Avec ce dispositif, les titulaires peuvent payer plus rapidement et des montants généralement limités, sans avoir à insérer leur carte et à saisir le code PIN.

NFC (Near Field Communication)

Dispositif électronique qui utilise la technologie de communication en champ proche, permettant l’échange de données de paiement, de manière sécurisée, entre un terminal de paiement et une carte bancaire.

Code confidentiel / PIN (Personal Identification Number)

Code confidentiel composé de 4 à 6 chiffres utilisé pour authentifier le titulaire d’une carte de paiement lors de transactions électroniques par carte. Il doit être saisi sur un clavier numérique lors du paiement.

Télécollecte

Processus par lequel les données des transactions effectuées par carte bancaire depuis un TPE sont envoyées périodiquement (généralement quotidiennement) à la banque acquéreuse. Cette opération automatique permet de regrouper et de traiter efficacement les informations de paiement.

PAN (Primary Account Number)

Identifiant unique de la carte bancaire émis par l’institution émettrice de la carte. Généralement visible sur la face avant de la carte, cette série de 12 à 19 chiffres permet d’identifier la carte, de router les transactions entre les entités concernées et d’effectuer les vérifications de sécurité.

BIN (Bank Identification Number)

Ensemble des 6 ou 8 premiers chiffres du PAN, qui correspondent au numéro d’identification de la banque émettrice d’une carte de paiement. Il est utilisé pour identifier le réseau de paiement auquel la carte bancaire appartient, vérifier sa validité et traiter les transactions.

CVV (Card Verification Value)

Code de sécurité à 3 ou 4 chiffres, généralement visible sur le recto de la carte bancaire. Il s’agit d’une sécurité supplémentaire permettant d’authentifier le titulaire de carte lors de transactions, car le CVV n’est stocké ni sur la bande magnétique de la carte, ni dans la puce.

Paiement à distance

Transaction dans laquelle le titulaire de la carte réalise un paiement sans être physiquement présent au point de vente. Cela inclut les achats en ligne, par téléphone ou par e-mail, exigeant généralement la saisie manuelle des informations de la carte (PAN, date d’expiration et CVV).

Détenteur / titulaire de carte

Personne physique ou morale propriétaire d’une carte bancaire émise par une institution financière. Elle est légalement autorisée à utiliser la carte pour effectuer des achats, des retraits d’argent ou toutes autres transactions financières conformément aux CGU de la carte.

SCA (Strong Customer Authentication)

Exigence réglementaire Européenne, introduite en 2019 par le biais de la DSP2 afin de renforcer la sécurité des paiements en ligne et notamment à protéger les informations bancaires. Elle impose l’utilisation de mécanismes d’authentification forte lors de chaque transaction en ligne, afin de certifier que celle-ci est bien réalisée par le porteur de carte, au travers d’au moins 2 sur 3 facteurs d’authentification :

  • Connaissance d’une information (mot de passe, question secrète, code secret, numéro d’identification, schéma…)
  • Bien en sa possession (téléphone portable, appareil connecté, token, carte à puce, badge…)
  • Attribut inhérent qui lui est propre et qui le caractérise (empreinte digitale, la reconnaissance faciale, vocale ou de l’iris…)

3D-Secure (3DS)

Protocole de sécurité où la banque demande au titulaire de carte réalisant le paiement, de s’authentifier, par plusieurs moyens (code reçu sur un appareil connu, empreinte digitale…). Il permet de sécuriser les transactions et pour les marchands de limiter le nombre de contestation carte.

 

Dans sa version 3DS 2.0, cette authentification n’est pas systématiquement demandée, notamment lorsque qu’un certain nombre de données de paiement correspondent aux habitudes du porteur (adresse IP, localisation, type de navigateur, type d’appareil, montant…). Cela dans le but de conserver un parcours de paiement par carte frictionless.

Accepteur

Toute entité commerciale qui accepte le paiement par carte, en son nom propre ou celui de son réseau, qu’il soit physique ou en ligne.

Acquéreur / banque acquéreuse (acquirer)

L’établissement financier du marchand qui lui permet l’acquisition, le traitement et le dépôt des fonds reçus par carte bancaire ainsi que la tenue de ses comptes.

Émetteur de carte (issuer)

L’établissement financier, généralement la banque, qui fabrique et met à disposition des cartes de débit et/ou de crédit.

Réseaux carte (card scheme)

L’entité qui fournit le système de communication utilisé par les émetteurs de carte et les entreprises dans le traitement des transactions bancaires. Parmi les réseaux les plus connus, on peut citer Visa, Mastercard, Cartes Bancaires ou American Express.

Interchange +

Modèle de tarification désignant la somme des commissions prélevées lors de chaque opération de paiement par carte du marchand. L’Interchange + est composé de :

  • Frais d’Interchange, facturés par la banque du porteur de carte qui réalise la transaction
  • Frais de réseaux de carte(Card Scheme Fees), facturés par les réseaux de cartes bancaires (Cartes Bancaires, Visa, Mastercard).

Interchange ++

Modèle de tarification désignant la somme des commissions prélevées lors de chaque opération de paiement par carte du marchand. L’Interchange ++ est composé des frais d’Interchange + complétés des frais des services facturés par le prestataire de services de paiement. Avec des frais variables selon les volumes d’encaissement et les options négociées dans le contrat, ils lui permettent d’assurer le fonctionnement de sa plateforme et des services associés.

 

Pour un marchand, ce calcul permet de déterminer le coût de revient exact de chacune des transactions.

Chambre de compensation

Système de traitement centralisé à l’intérieur duquel les établissements financiers échangent des ordres de paiement, selon des dispositions spécifiques (procédures, horaires…). La chambre de compensation régule les dettes et les créances de chacun pour ne verser que la différence à l’établissement créditeur.

Pending

État d’une transaction en attente, c’est-à-dire qu’elle a été initiée mais que le traitement complet de la transaction n’a pas encore été effectué : vérification de sécurité en cours, autorisation en attente de confirmation par l’émetteur de la carte… Ces transactions peuvent finalement être confirmées et traitées ou annulées si elles ne sont pas finalisées dans un délai attendu.

Empreinte de carte / pré-autorisation (pre-author)

Vérification effectuée par les marchands, consistant à bloquer un certain montant sur la carte du titulaire afin de s’assurer qu’il dispose des fonds nécessaires sur son compte, en vue d’un futur paiement. Celle-ci permet la capture des fonds autorisés sur la carte jusqu’à 30 jours.

Autorisation bancaire (author)

Interrogation de l’acquéreur vers la banque du porteur de carte concernant le montant de la transaction. Suite au « code de retour banque », l’acquéreur est en mesure de savoir si la somme demandée est disponible, et si non pourquoi (fonds insuffisants, carte volée…). Une autorisation valide assure au marchand la possibilité de capturer la somme demandée jusqu’à 7 jours.

Capture

Initiation du débit de la carte sur la base d’une autorisation ou d’une pré-autorisation. La capture signifie que les fonds sont assurés aux marchands, mais le mouvement bancaire ne sera effectué qu’au clearing interbancaire.

Clearing interbancaire

Processus par lequel les transactions financières entre différentes banques ou institutions financières sont compensées et réglées. Il permet de coordonner les mouvements de fonds entre les comptes des émetteurs et des acquéreurs, facilitant ainsi le règlement des opérations financières.

Débit

Mouvement de fonds entre la banque du titulaire de carte et la banque acquéreur (compte du marchand), généralement réalisé dans la foulée d’une autorisation validée, mais peut être différé s’il s’agit d’une opération spécifique comme une caution, un paiement différé à +X jours, ou un paiement dont on ne connait pas le montant exact (pompe à essence).

Échec de paiement par carte

Situation dans laquelle une tentative de transaction carte échoue empêchant ainsi la réalisation de l’achat prévu. L’échec peut s’expliquer de plusieurs manières : fonds insuffisants sur le compte bancaire, atteintes du plafond de carte imposé par l’émetteur, carte expirée, informations de carte incorrectes, problèmes techniques avec le TPE ou le réseau de paiement.

Contestation de carte

Processus par lequel un titulaire de carte signale une transaction suspecte ou non autorisée à l’émetteur, en vue d’un remboursement ou d’une rétrofacturation. Les motifs de contestation peuvent inclure des transactions frauduleuses, des erreurs de facturation, des biens ou des services non reçus ou d’autres problèmes liés à l’utilisation de la carte.

Tokenisation de carte bancaire

Processus de sécurité qui consiste à remplacer les informations sensibles d’une carte, par un jeton unique et aléatoire. Également appelé « token », ce jeton est utilisé pour effectuer des transactions sans révéler les détails de la carte réelle, réduisant ainsi le risque de fraude et améliorant la sécurité des paiements par carte en ligne.

Fraude de carte bancaire

Toute activité impliquant l’utilisation non autorisée ou frauduleuse d’une carte pour effectuer des transactions. Elle peut inclure le vol, la contrefaçon, l’utilisation de données de carte volées ou toutes autres formes de fraude visant à accéder indûment aux fonds ou aux informations du titulaire.

Paiement en devise

Transaction financière effectuée dans une monnaie étrangère autre que celle utilisée dans le pays d’origine du titulaire. Il peut s’agir d’un achat, d’un transfert d’argent ou de toute autre opération impliquant de change de monnaie.

Carte prépayée

Carte de paiement chargée avec un montant à l’avance par le titulaire de la carte. Contrairement aux cartes de crédit ou de débit traditionnelles, celle-ci n’est pas liée à un compte bancaire et ne permet pas de dépenser plus que le montant préchargé.

Facilités de paiement

Méthode de paiement par carte bancaire optionnelle, apportant flexibilité et adaptation au payeur, selon leurs besoins et modes de consommation : paiement fractionné, paiement par abonnement carte, paiement carte différé, empreinte bancaire, one-click, paiement par wallet…

Wallet / portefeuille électronique

Facilité de paiement par carte qui permet aux porteurs de carte de stocker, de gérer et d’effectuer des transactions financières sans avoir à renseigner leurs coordonnées bancaires. Ouverts par l’intermédiaire d’un gestionnaire de porte-monnaie électronique (banque ou prestataire de services), ils offrent de nombreuses fonctionnalités en termes de sécurité, de gestion des fonds ou de conservation de données (reçus, reporting…).

Plafond de carte

Montant maximal autorisé pour les transactions effectuées par carte, généralement défini par l’émetteur de la carte en fonction du profil du titulaire de carte et de ses habitudes de dépenses. Ce plafond permet de limiter les risques de fraude et les dépenses excessives.

Règles d’acceptance

Ensemble de critères et de conditions définis par un établissement financier pour déterminer les transactions qui seront acceptées, refusées ou restreintes lors de transactions carte bancaire. Visant à garantir la sécurité et la légitimité des transactions effectuées, ces critères peuvent inclure des limites de transaction, des restrictions d’utilisation géographique, des contrôles de solvabilité…

Liste blanche / Whitelist

Liste de personnes morales ou physiques pour lesquelles l’établissement financier rend sélectif l’application d’une règle d’acceptance, sur la base de critères tels que le numéro de carte bancaire ou l’adresse IP, afin d’être moins restrictif sur les populations d’utilisateurs.

Liste noire / Blacklist

Liste de personnes morales ou physique pour lesquelles un établissement financier se réserve le droit de refuser les paiements par carte bancaire, sur la base de critères tels que le pays, adresse IP, numéros de la carte, numéros de téléphone ou email.

———-

 

¹ FEVAD – Chiffres clé du e-commerce (2023)

² Statista – Etude des cartes bancaires françaises entre 2012 et 2021 (2023)

³ Banque de France – Bulletin No. 249, article 4 (2023)