tokenisation de carte : personne tenant une carte bancaire pour payer un achat récurrent
  • Services
  • 2 minutes

Tout ce qu’il faut savoir sur la tokenisation de carte bancaire

Le 17 juin dernier, Mastercard a annoncé le lancement de son service de tokenisation de carte bancaire sur le site Amazon, pour l’ensemble de ses porteurs issus de 12 pays dont la France. Cette collaboration technique entre les deux géants américains, e-commerce pour l’un et réseau de cartes pour l’autre, vise à « améliorer grandement l’expérience utilisateur » lors de paiements par carte en ligne, tout en réduisant les risques de fraude.

 

Face à l’essor des paiements en ligne, la protection des données financières est devenue une préoccupation majeure pour les clients, entreprises et régulateurs. La tokenisation constitue ainsi une solution innovante pour protéger efficacement les informations sensibles des porteurs de cartes.

 

Entre fonctionnement technique, avantages pour les entreprises et modèles d’application concrets, dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir au sujet de la tokenisation.

Qu’est-ce que la tokenisation de carte bancaire ?

La tokenisation est une technologie visant à protéger les informations sensibles du payeur lors d’un paiement par carte bancaire en ligne. Ce mécanisme substitue les données de la carte (PAN, date d’expiration et CVV) par un « token » (en français, un jeton). Ce dernier, un code unique généré aléatoirement, ne contient aucune information financière exploitable et sert de référence aux données sensibles sans valeur propre.

 

Chaque jeton est distinct et limité à une utilisation unique et spécifique. Des tokens différents peuvent être générés pour une même carte, restreignant leur emploi à leur contexte d’origine (en ligne, TPE physique…).

 

Ainsi, au moment du paiement, c’est ce jeton qui est transmis au lieu des véritables codes de carte. Il traverse les systèmes de paiement en préservant la confidentialité des données originelles, stockées dans un environnement crypté et sécurisé, nommé « token vault » (coffre-fort de tokens).

 

À noter qu’en cas de compromission, ces jetons ne peuvent être utilisés pour effectuer des achats ou être reconverti en numéro de carte sans accès aux systèmes sécurisés dédiés à la détokenisation.

Dans quels contextes de paiement tokenise-t-on les cartes bancaires ?

 

La tokenisation de cartes, en tant que mécanisme de sécurité visant à protéger les coordonnées bancaires des payeurs, s’adapte à plusieurs usages de paiements par carte :

 

  • Card on File : Cette méthode transforme et stocke les informations de la carte en un token lors de la première saisie. Elle permet ensuite des transactions fluides sans ressaisie des données, idéale pour les paiements réguliers :
    • Abonnements par carte, où cette dernière est débitée à chaque échéance prévue (Spotify, Netflix, logiciels SaaS…)
    • Paiements en un clic (One-click), où les données de la carte sont pré-enregistrées et permettent d’accélérer le parcours de paiement, sans ressaisie de la carte.

 

  • Wallets et portefeuilles électroniques : Les acteurs tels qu’Apple Pay ou Google Pay remplacent les données sensibles de la carte par un token, conservé sur un appareil mobile. Ces systèmes intègrent des mesures de sécurité strictes conformes aux normes PCI-DSS, incluant l’authentification forte du client, renforçant ainsi la protection contre les fraudes.

 

Des services complémentaires comme l’Account Updater actualisent automatiquement les jetons en cas de modification des données de la carte, réduisant les interruptions ou échecs de paiement.

Pourquoi tokeniser les cartes bancaires de ses clients ?

La tokenisation de cartes bancaires offre plusieurs avantages aux entreprises qui utilisent des modèles récurrents de paiement par carte :

 

  • Sécurité renforcée : En tokenisant les cartes bancaires, les entreprises protègent efficacement les données de leurs clients. Ces dernières demeurent stockées dans des systèmes hautement sécurisés, tandis que les tokens, sans valeur propre, peuvent circuler sans engendrer de risques significatifs en cas de compromission.

 

  • Réduction des coûts : La tokenisation de cartes bancaires diminue la quantité de données sensibles à gérer. Les entreprises réduisent leur exposition face aux fraudes et autres risques (blanchiment d’argent, réputation…), se traduisant par moins de dépenses en sécurité et en conformité.

 

  • Meilleure expérience client : La tokenisation fluidifie les transactions récurrentes, permettant des paiements simplifiés, sans saisie répétée. Elle favorise ainsi une meilleure expérience client et augmente les taux de conversion des entreprises.

 

Conforme à la norme PCI-DSS de niveau 1, le service de tokenisation de cartes CentralPay répond aux standards de l’industrie en matière de génération de tokens, de chiffrement et de gestion des risques liées aux données sensibles, en vue d’offrir des parcours fiables et sécurisés aux payeurs.